Placement immobilier

Si l’investissement immobilier a autant la cote aujourd’hui, c’est qu’il a de nombreux atouts à son actif. Le contexte actuel se prête particulièrement bien à ce type d’investissement avec des prêts immobiliers exceptionnellement bas et avec une finance mondiale en berne, qui propose des placements boursiers boudés par les petits épargnants. Les Français ne s’y sont pas trompés et privilégient plus que jamais l’investissement dans la pierre : à juste titre.

Comment réaliser un placement immobilier ?

Premièrement, on peut investir dans l’immobilier en achetant un bien et en le louant. C’est ce que l’on appelle un “investissement locatif”. Ensuite on peut profiter des dispositifs de défiscalisation notamment avec la dernière loi Pinel qui favorise l’investissement immobilier en offrant une fiscalité avantageuse. Il faut réaliser un achat immobilier dans du neuf et destiné à la location en résidence principale et en non meublée, possible avec ou sans apport personnel. Pour faire d’une pierre deux coups, c’est-à-dire une diminution d’impôt sur le revenu pouvant atteindre jusqu’à 21% du prix d’acquisition et en même temps un placement dans l’immobilier, c’est une bonne occasion. La réduction d’impôt est fonction du prix de revient du bien (frais de notaire inclus) et de l’engagement de location pris par le propriétaire. Comme la plupart des dispositifs en vigueur (bouvard-Censi, LMNP,…) il s’agit d’engager l’acquéreur sur des durées de location minimales en contrepartie d’une déduction fiscale. Chaque dispositif présente des plafonds, des contraintes et des avantages fiscaux qu’il convient d’étudier avec un gestionnaire de patrimoine immobilier afin de répondre au mieux aux attentes et à la situation du futur propriétaire. Troisièmement, on peut souscrire des parts d’une SCPI, d’un OPCI (organisme de placement collectif immobilier) ou d’une SIIC (société d’investissement immobilier cotée). Avec l’épargne immobilière, pas besoin de dizaines voire de centaines de milliers d’euros pour investir. Vous pouvez réaliser un placement dans l’immobilier avec un petit apport personnel. Votre conseiller financier vous proposera un placement à partir d’un panel de parts sociales. L’avantage de l’épargne immobilière est qu’elle est exempte des risques liés à la location d’un bien.

Les avantages de l’investissement immobilier

Les placements boursiers ont perdu de leur attrait dans le contexte de crises financières qui se succèdent, et ils présentent l’inconvénient majeur de n’être pas garantis. Par exemple, l’indice boursier français a perdu 50% de sa valeur entre 2000, où il était au plus haut, et 2010. Pendant ce temps, les prix des logements dans l’immobilier ancien ont été multiplié par 2 et les prix des loyers  ont  augmenté de près de 30%. La plupart des placements immobiliers apportent l’assurance d’un rendement des plus intéressants. De plus, il ne faut pas négliger l’aspect rente du placement immobilier : en effet, grâce à l’épargne consentie pour ce type de placement on obtient une rente nette au terme de l’amortissement du prêt immobilier, ce qui est rarement le cas avec le placement financier. C’est cette rente à moyen ou long terme qui rend l’investissement immobilier si attractif.

Ainsi, face aux crises économiques, l’investissement immobilier reste une valeur sûre avec des rendements bien supérieurs aux placements financiers. Il constitue à terme une rente durable qui peut servir de complément de retraite et un patrimoine transmissible à ses enfants.